Le cylindre holographique – Les hologrammes 9/10

by author page

matériel

Les nouvelles générations de LEDs possèdent la propriété de clignoter à des fréquences très élevées (toutes les 50 nanosecondes). Il devient alors possible d’imaginer un système d’hologramme haute fréquence avec :
– un cylindre recouvert de LEDS (écran très incurvé)
– un second cylindre opaque et fendu verticalement, en rotation autour du premier

Cet écran cylindrique fonctionne alors un peu comme les téléviseurs stéréoscopiques à barrière de parallaxe : les colonnes de LEDs n’apparaissent que lorsque la fente est dirigée vers l’observateur.
cylindre-3d-oculsion-holoA un instant t, seul l’observateur vert voit la LED (allumée en rouge). Quelques millisecondes plus tard, c’est l’observateur blanc qui peut voir la LED (allumée d’une autre couleur pour afficher une image différente). Le système fonctionne ainsi avec plusieurs panneaux consultants et un écran haute définition et haute fréquence.

Si la rotation est rapide, le cylindre obturateur ne se voit pas, un peu comme les pales d’un ventilateur en mouvement. La bonne synchronisation des LEDS et de la position des fentes permettent d’afficher des images différentes en fonction du point de vue, ce qui crée l’illusion holographique sur l’écran cylindrique.

Ce principe a été développé par T. Endo en 2000, puis démontré en 2005 par Yendo :

Sony a produit ensuite une version plus aboutie, en 2009, avec un écran de 27cm de haut et 13 cm de diamètre :

Un an plus tard, l’université de Zhejiang proposait un écran similaire de 80cm de diamètre.

Dans quelques semaines devrait aboutir un projet technologique et poétique : un avatar intelligent, emprisonné dans un cylindre. La technologie n’est pas encore dévoilée, mais le montage vidéo ci-dessous laisse pensé qu’il s’agira d’un écran de type Sony ou bien d’un miroir éclairé avec tracking :

Le projet est intéressant car il utilise la 3D pour donner une impression de présence. Le programme qui gérera la communication de l’hologramme prendra en compte les déplacements de l’utilisateur et analyser sa voix. Un système d’intelligence artificielle lui permettra de communiquer.