Pouvoir toucher les objets dans un musée ? C’est possible avec l’interface à ultrasons !

L’université de Bristol et la start-up UltraHaptic proposent une interface pour toucher des objets virtuels. Le système fonctionne avec des ultrasons qui viennent perturber les molécules d’air. Le volume d’interaction avec ces objets « transparents » est un cube de 30cm de côté.
ultrahapticmuseum

Les vidéos ci-dessous montrent des exemples d’applications du système. Pour ma part, je ne les trouvent pas réellement pertinentes, car le retour d’effort est surtout intéressant lorsque l’on souhaite localiser précisément un objet dans un espace 3D. Autrement dit, cette technologie est utile lorsque l’on travaille dans un système immersif avec des lunettes 3D ou avec un casque de réalité virtuelle, pour donner une consistance à une forme. Seul l’exemple du musée interactif avec un système de miroir a retenu mon attention : découvrir les formes d’un bas relief, toucher une sculpture, c’est une valeur ajoutée pour une exposition !

Pour une utilisation sans 3D, je propose l’installation suivante :
– un système de téléviseur + PC + Webcam + Kinect pour filmer les visiteurs comme dans un miroir, comme dans cet exemple de borne photo connectée
– une application de réalité augmentée pour faire apparaître une oeuvre du musée au premier plan, exactement au dessus du dispositif tactile à ultrason.
– éventuellement un écran 3D avec des lunettes pour plus de réalisme

Ainsi, en contrôlant leurs gestes dans le miroir du téléviseur, les utilisateurs auront réellement l’impression de toucher l’objet.